Je préfère vous dire de suite que je n'ai pas fait de faute d'orthographe dans le titre. L'idée, c'est l'opposition de la brune et de la blonde; on ne peut parler de l'une sans la comparer à l'autre.

Voilà pourquoi on est "au clair de l'une" (et pas de l'autre).

Je me suis inspiré d'une publicité pour un parfum, où posait Eva Herzigova, pour dessiner la femme, mystérieuse et attirante dans le clair de lune.

Cette peinture m'a appris à appliquer des couleurs plus subtiles, toutes en nuances. C'est la première peinture où l'on voit clairement apparaître une troisième dimension, qui manquait jusque-là.

" Au clair de l'une "