J'ai vu Lisa Stansfield, en concert, au Zénith de Paris, en 1992, et c'est le plus beau concert que j'aie vu jusqu'à aujourd'hui.

La peinture m'a été inspirée par un de ses clips, réalisé pour la chanson "Change".

Outre la qualité musicale, j'ai apprécié le clip dans sa version européenne, très travaillé au niveau des cadrages et des lumières.

Ce contre-jour représente une période de l'existence de chacun, quand on revoit ce qu'on a fait et qu'on se demande où on va.

J'ai remarqué qu'on se rend généralement près d'un point d'eau (l'instinct animal?) pour être tranquille et réfléchir....